Un projet ambitieux, une gestion maitrisée du budget

Image budget
12 mars 2020

Un projet ambitieux, une gestion maitrisée du budget,

0% d'augmentation des taux d'imposition des ménages


L’engagement de « La Gauche qui nous rassemble ! » est de maintenir le taux d’imposition des ménages. De la même manière, nous nous engageons à ne pas arrêter, à ne pas réduire, le périmètre du service public. Ces engagements n’empêcheront en rien la réalisation du projet ambitieux que nous portons pour Montpellier.

Un projet ambitieux, une gestion maîtrisée

  • Il n’y aura pas d’augmentation d’impôt et pourtant les transports seront gratuits pour les Métropolitains.
  • Il n’y aura pas d’augmentation d’impôt et pourtant il y aura un plan urgence mobilité ambitieux dès la première année de mandat pour développer les mobilités douces, les transports collectifs et résorber tous les points noirs de la circulation montpelliéraine.
  • Il n’y aura pas d’augmentation d’impôt et pourtant nous construirons une ville plus belle, plus propre, plus sûre et plus solidaire avec une école à la hauteur de ce que l’on souhaite pour nos enfants, avec une politique culturelle, économique et sociale digne d’une des plus grandes métropoles de France.

Réalisme et sérieux

Nous allons tenir nos engagements car nous travaillons depuis deux ans à la réalisation d’un projet aussi ambitieux que réaliste, un projet aussi audacieux que sérieux, un projet fait d’idées novatrices qui ont toutes fait l’objet d’études rigoureuses quant à leur faisabilité et à leur financement.

Nous allons tenir nos engagements car tout au long de ce mandat, je resterai un maire à portée de remontrances. Je compte sur chaque citoyen pour nous rappeler chaque jour à nos engagements car vous avez le droit d’être toujours plus exigeants vis-à-vis de vos élus.

Nous allons tenir nos engagements car nous avons étudié de très près les finances de la Ville et travaillé au financement de chacune de nos propositions.

La gestion actuelle

  • La fiscalité des ménages est l’un des plus élevées de France : 31.18% de taxe foncière contre 23,8% en moyenne.
  • Savez-vous que la Ville de Montpellier investit près de 100 euros de moins par habitants que les villes de taille comparable ?
  • Savez-vous que cela représente plus de 24 millions d’euros d’investissements en moins chaque année que dans les villes de même taille ?

24 millions d’euros. Ce chiffre doit être connu de tous. Mais ce chiffre ne voudrait rien dire si l’on ne disait pas que par ailleurs, la Ville a l’un des taux d’imposition les plus élevés de France.
Chaque année, les propriétaires montpelliérains payent 70 euros d’impôts en plus que les habitants de villes comparables. 70 euros d’impôts en plus, 100 euros d’investissement en moins. Je vous laisse chercher l’erreur. L’erreur s’appelle l’impôt sans l’action. L’erreur s’appelle six ans d’inactions. L’erreur s’appelle mauvaise gestion. Une gestion où l’on prélève l’impôt mais où l’on ne fait rien.

La solution est simple. C’est en proposant une meilleure gestion que nous arriverons à financer ce programme.

Depuis que je suis vice-président chargé des finances du Conseil Départemental, les impôts n’ont jamais augmenté et nous avons toujours trouvé des solutions pour faire face à la nécessaire augmentation des dépenses liées au désengagement de l’Etat et aux nouvelles demandes de solidarités.

La règle est claire : chaque euro dépensé doit être un euro utile aux Montpelliérains.

Il faut évaluer toutes les politiques publiques, les optimiser, avoir une gestion très active de notre dette et une politique d’achat ambitieuse mais aussi et surtout savoir travailler avec les autres.

Deux exemples de mauvaise gestion :

  •     10,5 millions sont dépensés pour exporter nos déchets .
  •     L’absentéisme à la Ville et à la Métropole représente un coût de 16,5 millions d’euros. Le taux d’absentéisme est de 11,23 % contre une moyenne de 7,5 % dans les collectivités de la même strate.

Il est urgent de redéployer notre administration, pour en finir avec des logiques d’empilement.

Travailler avec les autres pour réaliser des économies.

Travailler avec les autres pour obtenir toujours davantage de subventions pour nos projets.

En nous brouillant avec de nombreuses communes voisines, avec le Département et avec la Région, la majorité en place a fait perdre de colossales subventions pour notre Ville. Par exemple : l’opération « Grand site Occitanie » La métropole de Toulouse, ayant déposé un dossier, a obtenu 1,5 millions d’euros, Montpellier ne déposant pas de dossier : aucun financement. Grâce à un soutien actif de la présidente de la Région et du président du Département, nous rétablirons de bonnes relations avec ces institutions et garantirons de nouvelles recettes pour la Ville.

Texte

Michaël Delafosse élu en charge des finances au Département depuis 2017

Lors des trois exercices budgétaires pilotés par Michaël Delafosse, les taux d’imposition sont restés stables. La dette a diminué de 520 millions d’euros à 490 millions d’euros, grâce à une saine gestion l’autofinancement s’est amélioré permettant d’accroitre les investissements.

Le budget proposé a été parfaitement exécuté à hauteur de 99 % pour les dépenses de fonctionnement et 92 % pour les dépenses d’investissements comme l’atteste les trois comptes administratifs de la collectivité.

Lors de ces 3 exercices le budget a été adopté par la majorité de gauche et la droite républicaine.  

Partagez sur vos réseaux :